À l’ombre des jeunes filles en feu

Ce carnet de recherche présente mes réflexions en cours, dans le cadre de ma thèse, sur les représentations de la sainte Marie Madeleine dans la culture visuelle en France au XIXe siècle (1808-1914). En parallèle de ces recherches sur les rapports qui unissent religion et sexualités, je m’intéresse aux images et imaginaires des violences sexuelles au XIXe siècle ainsi qu’à la place des femmes dans cette société en tant que modèles et que créatrices.

Mes problématiques sont les suivantes: dans quelle mesure les représentations ont-elles un impact sur les politiques d’encadrement des mœurs et sur la vie des femmes contemporaines ? Inversement, comment ces politiques se retrouvent-elles dans les images ? Comment ces femmes se réapproprient-elles ces imaginaires ?

Lauréate de la bourse Immersion du Labex CAP, je suis, depuis janvier 2020, chargée de mission au musée d’Orsay et je travaille à la valorisation des femmes artistes dans les collections – dans ce cadre, le rapport entre musées, genre et créatrices m’occupe beaucoup et je voudrais partager ici des réflexions à ce sujet.

Je souhaite enfin proposer des compte-rendus de lectures et de visites d’exposition ainsi que des notes sur des objets croisés au cours de mes recherches.

Mathilde Leïchlé / mathildeleichle [a] hotmail [.] fr