We Regret to Inform You | WZLY News

J’ai réalisé mon premier podcast en 2018, lors d’un semestre au Wellesley College (États-Unis, MA). J’étais membre du News Committee de la radio, WZLY 91.5FM, et nous avons créé deux épisodes sur le thème du rejet. La partie que j’ai réalisée (Part 2, 27:30-43:30) est un podcast de conversation avec deux étudiantes et une assistante de langue et évoque le sentiment de rejet au sein de différentes communautés religieuses.

Continuer la lecture de « We Regret to Inform You | WZLY News »

“Drawing the line” au XIXe siècle : nu et nudité, érotisme et obscénité

Ce texte est tiré de l’introduction à la séance « Les révolutions de la chair : enjeux du nu et de la nudité » que j’ai organisée le 25 janvier 2020 dans le cadre du séminaire des Doctoriales de la SERD et à laquelle participaient Claire Dupin de Beyssat, Lise Manin et Laurel Iber – le résumé de leurs communications se trouve à la fin de cet article.

Continuer la lecture de « “Drawing the line” au XIXe siècle : nu et nudité, érotisme et obscénité »

Canards sanglants et gauloiseries : mises en scène du viol dans la presse illustrée du tournant du XXe siècle || 2/2 – Gauloiseries et « comédie du viol »

Cet article est tiré de ma communication du 15 janvier 2020 donnée lors de la séance « Représentation des violences sexuelles, de la presse à la littérature du second XIXe siècle » organisée avec Blandine Lefèvre et Lucie Nizard, séance du séminaire Envers littéraires : motifs et structures du CRP19 (Paris 3). La première partie est intitulée « Canards sanglants et gauloiseries : mises en scène du viol dans la presse illustrée du tournant du XXe siècle || 1/2 – Jack l’Éventreur et les canards sanglants ».

Continuer la lecture de « Canards sanglants et gauloiseries : mises en scène du viol dans la presse illustrée du tournant du XXe siècle || 2/2 – Gauloiseries et « comédie du viol » »

Canards sanglants et gauloiseries : mises en scène du viol dans la presse illustrée du tournant du XXe siècle || 1/2 – Jack l’Éventreur et les canards sanglants

Cet article est tiré de ma communication du 15 janvier 2020 donnée lors de la séance « Représentation des violences sexuelles, de la presse à la littérature du second XIXe siècle » organisée avec Blandine Lefèvre et Lucie Nizard, séance du séminaire Envers littéraires : motifs et structures du CRP19 (Paris 3). Ma réflexion s’inscrit à la suite de celle amorcée lors de la journée d’études Désir, consentement et violences sexuelles dans la littérature du XIXe siècle à l’occasion de laquelle j’avais parlé des images et imaginaires du viol au XIXe siècle.

***

Résumé

Si l’illustration de l’actualité se développe dans la presse dès la fin du XVIIIe siècle, ces images connaissent un essor sans précédent du milieu du XIXe siècle à la Première Guerre Mondiale. Alors que la photographie commence à se diffuser, l’illustration par le dessin et la gravure est encore souvent privilégiée. Cette médiation permet d’interpréter et d’orienter les images présentées, de les rendre plus spectaculaires. Nous verrons quelles formes prennent les mises en scène des violences sexuelles dans le cas des grandes affaires telles que celle concernant Joseph Vacher, « le Jack l’Éventreur du Sud-Est », transformant le criminel en célébrité. Il sera ensuite question des faits divers quotidiens, notamment ceux présentés et illustrés dans L’œil de la police, à destination d’un public en quête d’une délectation dans l’horreur. Enfin, nous nous demanderons comment cette actualité est reprise dans la presse humoristique et grivoise et comment les violences sexuelles deviennent ainsi un ressort comique.

Continuer la lecture de « Canards sanglants et gauloiseries : mises en scène du viol dans la presse illustrée du tournant du XXe siècle || 1/2 – Jack l’Éventreur et les canards sanglants »

Laura Mulvey et le concept de male gaze

Lors de la séance du 5 juin 2019 de l’atelier “Club de lecture” du collectif Les Jaseuses, j’ai présenté le concept de male gaze développé par Laura Mulvey. La présentation que je retranscris ici a été suivie d’une discussion et ont toutes deux fait l’objet d’un compte-rendu sur le site des Jaseuses (ex-Parleuses).

Ci-dessus : Faye Dunaway dans le Bonnie and Clyde d’Arthur Penn, 1967.

Continuer la lecture de « Laura Mulvey et le concept de male gaze »